Informations régionales

L'UPA refuse que de la luzerne génétiquement modifiée soit plantée en Gaspésie

L'UPA refuse que de la luzerne génétiquement modifiée soit plantée en Gaspésie

10 novembre 2016

L’Union des producteurs agricoles souhaite que la Gaspésie demeure une zone sans semence de luzerne génétiquement modifiée.

La compagnie Monsanto a annoncé à la fin mars 2016 que pour la première fois, elle prévoyait vendre des semences de luzerne génétiquement modifiée. Si cette semence était plantée en Gaspésie, l’UPA prétend qu’elle contaminera la luzerne qui n’a pas subi de modification génétique, notamment avec la pollinisation des insectes et la petite taille de la semence ce qui facilite sa dispersion sur une grande distance. L’UPA considère que personne, à part les agriculteurs, n’endossent les responsabilités d’une telle contamination de cette culture très importante en Gaspésie, notamment pour les productions animalières.

Selon le président de l’UPA, Christian Côté, il n’a aucun avantage pour les agriculteurs ou les consommateurs, à ce que cette semence fasse son apparition en Gaspésie :


 

L’UPA fera des représentations pour demander aux fournisseurs et aux producteurs de la région de ne pas introduire des semences GM en Gaspésie. L’UPA souhaite que le gouvernement fédéral retire l’homologation de la vente de ce produit et le gouvernement du Québec devrait appuyer cette revendication.

D’ailleurs, l’UPA considère que garder la luzerne génétiquement modifiée loin de la Gaspésie pourrait même devenir une opportunité pour les producteurs. La région pourrait utiliser des terres actuellement dévalorisées afin de produire de la luzerne sans GM pour l’exportation.

Retour

PARTAGER