Informations régionales

L'UPA demande une hausse d'abattage de femelles dans la Baie-des-Chaleurs

L'UPA demande une hausse d'abattage de femelles dans la Baie-des-Chaleurs

12 octobre 2017

L’Union des producteurs agricoles priorise un changement de zone en Gaspésie pour permettre l’abattage d’un plus grand nombre de chevreuils.

À quelques semaines de la chasse au chevreuil, l’UPA affirme que la présence des bêtes près des lieux habités cause des problèmes aux agriculteurs, notamment sur le rendement des cultures. Le président de l’UPA fait remarquer que, selon les spécialistes, le chevreuil a modifié son comportement ces dernières années et délaisse les milieux forestiers éloignés pour se concentrer près des résidences et cette tendance devrait se maintenir. Même si les chasseurs ont accès au territoire, il ne croit pas qu’avec les règles actuelles, la chasse soit la solution étant donnée la rareté des mâles qui peuvent être abattus.

Selon Christian Côté, pour équilibrer le cheptel, le ministère de la Faune devrait créer, comme réclamé par la Fédération des chasseurs et pêcheurs, une sous zone qui se trouverait dans la Baie-des-Chaleurs où le chevreuil est concentré. Un nombre de permis pour la femelle pourrait être émis pour cette zone :
XTR66

Selon le président sortant, les agriculteurs pourraient songer à changer ce problème en opportunité en aménageant leurs terres afin de louer des emplacements aux chasseurs. Même s’il souhaite une augmentation de la pression de chasse, Christian Côté demande aux chasseurs de respecter les propriétés privées. Retour

PARTAGER