Informations régionales

L'Université Laval dit oui...pour cette fois

L'Université Laval dit oui...pour cette fois

1 décembre 2017

Le département d’éducation physique de l’Université Laval promet qu’il accommodera Cathia-Marie Bujold qui veut faire son stage en Gaspésie mais refuse de changer sa directive d’interdire les stages longs en région.

Cette promesse n'est toutefois pas encore acheminée de façon écrite à l'étudiante originaire de Saint-Siméon qui veut faire carrière dans la région mais qui s’est vu briser son projet de réaliser son quatrième stage à l’extérieur de Québec à la fin de ses études.


 Denis Martel, directeur du département d'éducation physique

Le directeur du département d’éducation physique à l’Université Laval, Denis Martel, adresse ses excuses à l’étudiante. Il promet que sa demande sera considérée. Toutefois, la directive spécifique au département d’éducation physique sera maintenue. Aucun retour en arrière n’est prévu en ce qui a trait aux autres étudiants.

La proximité des lieux de stages, explique Denis Martel, permet de rencontrer les stagiaires deux fois au cours des 15 semaines que dure la formation en milieu de travail. Il ajoute que les rencontres entre les superviseurs de stages et les enseignants associés seront facilitées en étant plus concentrés dans la capitale et dans Chaudière-Appalaches :


À la direction du programme seulement depuis le premier novembre, Denis Martel ne peut s’avancer sur les effets qu’avait la distance sur la qualité de la formation des stagiaires. Il soutient par contre, que la supervision se fait maintenant par des spécialistes en éducation physique :


La concentration des stages près de l’Université fera aussi diminuer les dépenses du département d’éducation physique. Denis Martel dit, toutefois, ne pas pouvoir chiffrer cette économie. Retour

PARTAGER