Informations régionales

L'expropriation est envisagée

Crédit : Répertoire du patrimoine culturel du Québec

L'expropriation est envisagée

8 août 2017

Le ministère de la Culture et des Communications n’exclut pas l’utilisation du pouvoir d’expropriation dans le dossier de la maison de René Lévesque à New Carlisle.

Selon la loi sur le patrimoine culturel, le propriétaire de la maison se doit de maintenir en bon état la propriété appartenant historiquement à la famille de René Lévesque. Ainsi, les obligations liées à l’entretien de cette maison ne sont pas comblées.

C’est pour cette raison que le ministère de la Culture et des Communications a fait parvenir au propriétaire une lettre en février dernier lui soulignant ses obligations à l’égard de la propriété et lui a rappelé l’existence d’un programme de soutien financier pour la rénovation patrimoniale.

Dès la rentrée parlementaire, Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications envisage mettre en exécution son pouvoir d’expropriation :

 

Si jamais l’expropriation était la solution envisagée par le ministère, le ministre, Luc Fortin, souligne que leur objectif sera de vendre la demeure à un autre propriétaire :

 

À ce sujet, Louis Bernard, le président de la fondation de la Maison René-Lévesque, affirme qu’il a eu de nombreuses discussions avec le propriétaire, mais que celles-ci n’ont jamais débloqué.

Pour l’instant et à moins d’un changement majeur, la fondation n’est pas intéressée pour le moment à effectuer cet achat :

 

Selon Louis Bernard, il y a des rénovations très majeures à accomplir sur cette maison pour qu’elle puisse être possiblement ouverte au public. 

Retour

PARTAGER