Informations régionales

L'élection de Donald Trump vue par les marchés d'exportation gaspésiens

L'élection de Donald Trump vue par les marchés d'exportation gaspésiens

9 novembre 2016

Certains exportateurs gaspésiens craignent l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, d’autres estiment qu’elle aura peu d’impact.

Les secteurs des pêches, du ciment et de l’éolien ne craignent pas, à ce moment-ci, les répercussions au discours protectionniste du nouveau président durant sa campagne et son souhait de renégocier l’ALENA.

L’Association canadienne de l’énergie éolienne croit qu’à court terme, il n’y a pas de crainte pour l’industrie. Le vice-président aux communications, Jean-François Nolet, explique que plusieurs états américains ont déjà opté pour l’énergie renouvelable :

 

Même constat avec l’Association des industriels de la pêche pour qui les exportations aux États-Unis représentent 60 % de son marché. Le directeur, Jean-Paul Gagné, explique que plusieurs ententes lient les entreprises de la Gaspésie à nos voisins du sud :

 

Pour la directrice des communications de Ciment McInnis, les Américains ne réussissent pas à être autosuffisants dans la production de ciment. À cette étape-ci, Maryse Tremblay ne craint pas pour le projet de l’entreprise d’exporter plus de 50 % de sa production aux États-Unis :


 

Le secteur du bois d’œuvre demeure plus inquiet. Les risques de conflit se dessinent qui mènerait à une surtaxe sur les exportations. L’UPA se dit aussi inquiète spécifiquement pour les produits américains qui traversent la frontière vers le Québec. Le président régional, Christian Côté :

 

Le directeur de GimExport Gaspésie rappelle que le clan Clinton avait lui aussi annoncé certaines mesures protectionnismes. L’élection de l’un ou l’autre ne change pas grand-chose pour les exportations canadiennes, selon Gino Cyr :

 


 

Retour

PARTAGER