Informations régionales

L'ATR critiquée

9 août 2016

La Société historique Machault réclame que l’ATR s’implique davantage dans le dossier du bureau d’information touristique de Pointe-à-la-Croix fermé cet été faute de financement.

Le conseil d’administration de la Société historique Machault a pris la décision de cesser de distribuer de la documentation touristique aux personnes qui se présentaient au bureau d’information touristique de Pointe-à-la-Croix. En effet, le Centre d’interprétation de la Petite-Rochelle se trouve à proximité du bureau d’information touristique sur le boulevard interprovincial.

Hier, la Société historique Machault a écrit une lettre à l’Association Touristique régionale afin de leur transmettre leur mécontentement en ce qui concerne leur implication dans le dossier.

Également, il critique le fait que l’ensemble du financement soit donné uniquement au bureau d’information touristique de Mont-Joli.

Le président de la Société historique Machault, Michel Goudreau affirme que le personnel ne peut remplir les fonctions d’aide touristique en plus de gérer le Centre d’Interprétation de la Petite-Rochelle et l’entretien de la halte routière de Pointe-à-la-Croix :

 Michel Goudreau juge qu’il appartient maintenant à l’ATR de s’assurer que les gens voyageant en Gaspésie aient toute l’information nécessaire quand ils arrivent dans la région.

Selon lui, les intervenants font tous la sourde oreille quant à cette problématique :

 Selon Michel Goudreau, une centaine de personnes passent tous les jours au bureau d’information touristique de Pointe-à-la-Croix. Depuis les 4 dernières semaines, plus de 35 caisses de brochures et de cartes de la Gaspésie ont été distribuées.

Retour

PARTAGER