Informations régionales

L'Ambulance doit être basée à Caplan

25 septembre 2017

Le syndicat local des ambulanciers du secteur Caplan-New Richmond demande au ministre Barrette de positionner l’ambulance additionnelle à Caplan.

Appuyés par la Fédération du préhospitalier du Québec, les ambulanciers estiment que le véhicule stationné à Saint-Jules ne répond pas au besoin nouveau qu’a entraîné la fermeture du pont de la rivière Cascapédia.

Keven Desbois, président du syndicat local des paramédics, note que du 25 juin, lors de l’ajout d’un véhicule, au 26 août, 19 appels sur 28 ont été faits dans la zone Maria-Gesgapegiag-Cascapédia-Saint-Jules alors que le détour a occasionné des délais supplémentaires de l’autre côté du pont, spécifiquement à Caplan, Saint-Alphonse et Saint-Siméon.

L’ambulancier explique que les délais du côté est du pont ne se sont donc pas améliorés, alors que c’est à cet endroit que le détour a causé le plus d’impact :



Par ailleurs, Keven Desbois soutient que l’ambulance stationnée dans la cour de l’édifice municipal de Saint-Jules n’a pu répondre aux appels d’urgence lors des 2 accidents qui ont eu lieu sur la route du détour cet été, puisqu’il complète sa couverture à 20 heures le soir :



Le syndicat demande donc le transfert du véhicule de Saint-Jules vers Caplan où il serait basé mais à partir d’où il pourrait effectuer une couverture dynamique pour répondre aux appels provenant de Saint-Siméon et dans tout le secteur à l’est du pont, ainsi que dans le détour à Cascapédia.
Retour

PARTAGER