Informations régionales

L'Alliance autochtone du Québec veut représenter la Gaspésie

12 mai 2016

L’Alliance autochtone du Québec veut recruter les Gaspésiens qui ont des origines micmaques mais qui ne vivent pas dans une réserve.

Le regroupement national veut notamment bâtir un membership dans la région pour représenter les Gaspésiens en matière de droits ancestraux de chasse, de pêche, d’éducation, de santé et de propriété territoriale face à Québec et Ottawa.

Autochtone au sens de l’article 35 de la Loi Constitutionnelle, un citoyen de Pointe-à-la-Garde, Guy Roy, travaille à réactiver la section régionale gaspésienne de l’Alliance autochtone du Québec.

Guy Roy souligne que le Certificat de Statut autochtone est octroyé aux membres seulement après qu’un centre de généalogie ait prouvé, au préalable, les origines amérindiennes.

Le certificat confère aux membres de l’aide juridique, de l’aide au logement, en bourse d’études mais ne les dispense pas de l’obligation de payer de taxes.

Comptant 26 mille membres au Québec, l’Alliance s’inscrit contre le processus de l’Association des Métis de la Gaspésie qui n’exige pas cette démarche. Une rencontre aura lieu, à Pointe-à-la-Garde, le 4 juin, pour informer le public sur la démarche que mène l’alliance.

Guy Roy soutient que l’organisme voudrait que les Autochtones hors réserve détiennent éventuellement les mêmes droits que ceux qui y résident :

 

 

L’Alliance autochtone du Québec estime qu’entre 8 et 9 mille Gaspésiens possèdent des origines autochtones.

Les centres de généalogie peuvent remonter aussi loin qu’en 1600 pour dénicher des origines autochtones.

Retour

PARTAGER