Informations régionales

Johanne Johnson, coupable de meurtre non-prémédité

18 avril 2016

Après 3 jours de délibération, le jury a tranché que Johanne Johnson est coupable du meurtre non-prémédité de son mari James Dubé, survenu à son domicile de Grande-Rivière le 30 avril 1998.

Le jury de 5 hommes et 7 femmes délibérait depuis mercredi.

Johanne Johnson était initialement accusée de meurtre prémédité dans ce procès qui aura duré 1 mois et demi et qui a été entendu à Percé.

Dans un entretien réalisé à l’écrit samedi, après le prononcé du verdict, le frère de la victime, Martin-Luc Dubé, a déclaré que «justice a été faite».

«Il s’agit d’un soulagement, après 18 ans de mensonges».

Ce frère, qui raconte avoir lui-même transporté le divan souillé de sang, dans lequel la victime faisait une sieste les bras croisés sur la poitrine, soutient qu’il n’existe aucun doute, dans son esprit, qu’il s’agit plutôt d’un meurtre au premier degré.

Mais il soutient respecter la décision, la tâche d’un jury étant extrêmement lourde à ses yeux.

Il a été confirmé, pendant le procès, que Johanne Johnson avait été battue par son mari. Elle est passée aux aveux dans le cadre d’une opération Mr. Big.

L’avocat de l’accusée a indiqué qu’il avait l’intention d’en appeler du verdict.

Le prononcé de la sentence devrait avoir lieu mercredi.

Retour

PARTAGER