Informations régionales

Frais de déplacement: Le CISSS règle une injustice

Mont-Saint-Pierre

Frais de déplacement: Le CISSS règle une injustice

13 février 2018

Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux règle une injustice dans l’application de sa politique d’aide financière pour les patients qui obtiennent des soins à l’extérieur de la région.

Les résidents de Mont-Louis, Mont-Saint-Pierre et Marsoui vont désormais pouvoir obtenir du soutien lorsqu’ils vont devoir fréquenter le centre hospitalier de Rimouski.

Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux a accepté de modifier sa politique d’aide aux cas électifs, une première amélioration depuis son adoption en 2012.

Avant les changements qui se sont confirmés jeudi lors de la rencontre du conseil d’administration, les résidents de Marsoui à Mont Saint-Pierre devaient se référer à l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts pour calculer la distance qui les sépare de Rimouski.


Ceci les rendait non-éligible au programme puisque Rimouski et Sainte-Anne-des-Monts sont trop rapprochées pour justifier l’aide financière au kilométrage et pour le logis, ainsi que pour la personne accompagnante.

Cette condition pénalisait les citoyens de Marsoui à Mont-Louis puisque leur résidence se trouvent plus à l’est, et donc, à plus de 200 kilomètres qui est la barrière minimale afin d’ouvrir la porte au remboursement du CISSS.

Johanne Méthot, directrice adjointe de l’établissement de santé, note que les gens pourront réclamer des frais à partir de la porte de leur résidence :


Les patients qui ont à se rendre à un centre hospitalier situé à plus de 200 kilomètres de leur hôpital ou de l’urgence de référence peuvent réclamer 13 cents du kilomètre, 75 par jour pour les repas et hébergement et 20 $ par jour pour l’accompagnateur. Retour

PARTAGER