Informations régionales

Fort taux d'obésité et d'embonpoint en Gaspésie et aux Îles

Fort taux d'obésité et d'embonpoint en Gaspésie et aux Îles

30 novembre 2016

22 % de la population de la Gaspésie- les Îles souffrent d’obésité et 39 % font de l’embonpoint.

En considérant les percentiles, 62 % des résidents présentent un surplus de poids. Pendant ce temps, dans l’ensemble du Québec, le taux de surcharge pondérale s’élève à 54 %.

Selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population 2014-2015 qui s’est attardée au calcul de l’indice de masse corporelle, le taux d’obésité et le taux d’embonpoint sont, dans les deux cas, plus grands en Gaspésie qu’à l’échelle provinciale.

Ainsi, plus de 6 personnes sur 10 âgées de 15 ans et plus dans la région ont un surplus de poids. À l’autre bout du spectre, 1,8 % ont un poids insuffisant.

À la fin, à peine plus du tiers a un poids normal, c’est moins qu’au Québec où 44% des gens présentent un indice de masse corporelle.

De façon plus précise, la Côte-de-Gaspé et les Îles-de-la-Madeleine se démarquent particulièrement du Québec, ces deux territoires affichant à la fois des proportions élevées d’embonpoint et d’obésité. Dans la Baie-des-Chaleurs, le surplus de poids des habitants s’élève à 59 %, un taux encore au-dessus de la moyenne québécoise.

L’embonpoint est clairement plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, 46 % contre 32%. Le triste record appartient aux personnes âgées de 45 à 64 ans où la prévalence au surplus de poids est la plus élevée.

Retour

PARTAGER