Informations régionales

Éric Dubé renoncerait à cumuler son salaire

Éric Dubé

Éric Dubé renoncerait à cumuler son salaire

22 novembre 2017

Le nouveau préfet de la MRC Bonaventure aura droit à un salaire avoisinant les 55 mille dollars par année.

Par contre, les maires pourraient profiter du départ de Jean-Guy Poirier pour revoir le règlement sur le traitement salarial des élus.

Si c’est le cas, il faudra que le nouveau préfet, principal concerné dans ce cas, accepte de rouvrir la question. Sinon, rien en ce qui a trait au traitement des élus ne pourra être changé.

En 2013, les maires de la MRC de Bonaventure ont résolu à l’unanimité que la rémunération annuelle du préfet serait de 48 912 dollars.

À cela s'est ajouté l’indexation du coût de la vie, ce qui a fait monter le salaire aux environs de 53 mille dollars par année actuellement.

S’il est élu ce soir à l’assemblée publique de la MRC, Éric Dubé refusera de cumuler son salaire de 56 000$ par année comme maire de New Richmond et de 53 000$ comme préfet de la MRC. Il reconnaît que rien dans la loi ne l’empêcherait d’encaisser les deux salaires, mais il ne croit pas qu’il serait adéquat de toucher plus de 100 000$ par année pour cumuler les deux fonctions :

Le salaire de préfet sera donc fixé lors de la négociation entre la MRC et la municipalité ou la Ville de provenance du nouvel occupant à ce siège.

Éric Dubé note qu’il touchait déjà des jetons de présence qui, cumulés, le procuraient 5 à 6 000 dollars par année en étant délégué pour siéger sur différents comités. Mais plus que la question du salaire, celle de voir arriver au poste de préfet le maire de la Ville la plus populeuse du territoire est discutée en bruit de fond chez les élus.

Le maire de New Richmond aurait apprécié faire le débat ouvertement pour faire valoir ses arguments et pour parler de sa vision du développement régional, sujet qui le passionne, avant que les maires ne fassent un choix ce soir :

Le nom de la mairesse de Caplan circule aussi dans la présente course.

Lise Castilloux ne veut pas se prononcer publiquement sur son intérêt ou non de poser sa candidature. Une élection à ce poste pour elle l’amènerait à prendre une pause sans solde de son emploi au CISSS.

Retour

PARTAGER