Informations régionales

Déversement de produits d'AV Cell: des zones d'ombre persistent

7 juin 2016

Environnement Vert Plus croit qu’il un manque d’information important concernant le déversement dans la rivière Ristigouche.

L’usine AV Cell d’Atholville a procédé à un déversement, le 22 mai, dans la rivière.

Ce déversement a modifié la couleur de l’eau et la population s’est rapidement inquiétée sur les réseaux sociaux de cette situation.

Le ministère de l’Environnement du Nouveau-Brunswick prétend avoir procédé à des tests pour rapidement affirmer publiquement que les déversements étaient conformes au permis que possède l’usine et que les matières rejetées n’étaient pas toxiques.

En même temps, la porte-parole du ministère demeure dans l’impossibilité de donner la nature exacte des produits. Elle a aussi refusé de révéler qui a procédé aux échantillonnages et à quel moment exact ils ont été prélevés.

Pour Michel Goudreau, d’Environnement Vert Plus, plusieurs zones d’ombre subsistent dans ce dossier.

Il s’explique difficilement qu’un porte-parole déclare qu’un déversement est non toxique alors qu’il demeure incapable d’en révéler la nature exacte :

 

Du côté des autorités fédérales, Environnement Canada procède toujours à l’analyse des échantillons tandis que du côté québécois, le ministère de l’Environnement du Québec affirme faire totalement confiance à l’expertise du Nouveau-Brunswick dans ce dossier.

Retour

PARTAGER