Informations régionales

Des « sentinelles » agricoles en Gaspésie

Crédit : Association québécoise de prévention du suicide

Des « sentinelles » agricoles en Gaspésie

4 juillet 2017

   Le réseau de « sentinelles » agricoles entrepris par l’Union des producteurs agricoles s’étend jusqu’en Gaspésie.

   L’objectif visé par l’UPA dans cette démarche est de repérer des signes de détresse psychologique chez les agriculteurs par le biais de sentinelles qui serviront à identifier ces travailleurs aux prises avec des problèmes en santé mentale et de les référer aux ressources adéquates.

   Comme le souligne, Cindy Gagné, conseillère aux entreprises, développement, main-d’œuvre et formation, les critères de sélection sont larges et permettent d’englober une grande portion de professionnels œuvrant dans l’entourage des producteurs :

 

   Le recrutement de ces personnes n’est pas officiellement commencé, mais trois formations devraient débuter en septembre, dont deux en Gaspésie et une aux Îles, précise Cindy Gagné. Dans cette perspective, l’UPA vise la formation d’une trentaine de sentinelles pour l’automne.

   La formation est d’une durée de sept heures et permet aux futures sentinelles d’être en mesure d’agir dans des cas de détresse psychologique :

 

   L’ambition envisagée par l’UPA est de recruter un millier de sentinelles agricoles à travers le Québec. Déjà, depuis le début du projet, il y a un an, 600 professionnels agricoles ont été formés dans le but de repérer des signes de détresse psychologique chez les agriculteurs.  

Retour

PARTAGER