Informations régionales

Des groupes environnementalistes condamnent le vandalisme

29 novembre 2017

La plupart des groupes environnementalistes de la Gaspésie condamne fermement les événements survenus à la résidence du PDG de Junex.  EVP est, par contre, le plus nuancé.

Un groupe qui se dit pour la protection de l’eau potable a revendiqué les événements survenus à la maison de Jean-Yves Lavoie. En plus d’asperger la maison de peinture, les vandales ont brisé les fenêtres de la voiture et taillader les pneus.


Le Conseil régional de l’environnement de la Gaspésie condamne fermement ces événements qui ne contribuent en rien à la cause, selon son porte-parole Yanik Desbiens :



Même son de cloche du côté de la directrice du Comité ZIP Baie-des-Chaleurs, Genevieve Lemoyne qui trouve désolant ce genre d’événement. Elle déplore la polarisation du dossier :



Le président d’Environnement Vert Plus, Pascal Bergeron, est plus nuancé. Il affirme que ce genre de tactique n’est pas utilisé par son groupe qui agit toujours à visage découvert.

Cependant, il explique que plusieurs autres moyens moins radicaux ont été utilisés pendant des années sans aucun résultat.

C’est le manque d’écoute du gouvernement et surtout sa proximité avec l’industrie qui peuvent expliquer que certains militants plus radicaux utilisent maintenant ces méthodes :



C’était Pascal Bergeron, d’Environnement Vert Plus. Retour

PARTAGER