Informations régionales

Des captures plus importantes

Exemple de bateau usine

Des captures plus importantes

25 janvier 2017

La surpêche mondiale est nettement sous-estimée, selon une nouvelle étude scientifique, publiée mardi dans la revue Nature.

Les captures de poissons seraient plus importantes que ce que les statistiques démontrent et, par conséquent, le déclin des stocks mondiaux serait plus rapide et important que prévu.

Afin d’en arriver à ce constat, des chercheurs de l’Université de Colombie-Britannique ont mis en commun des données émanant des statistiques compilées par l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, la FAO, mais aussi d’autres données issues de différents pays, ainsi que de la littérature et d’expertises scientifiques.

Selon eux, l’organisation onusienne a systématiquement sous-estimé le volume de poissons pêchés chaque année. Par exemple, alors que la FAO estimait les prises mondiales à 86 millions de tonnes en 1996, les récents calculs indiquent que le chiffre réel serait plus près de 130 millions de tonnes.
Les chercheurs attribuent cet écart au fait que les chiffres de la FAO ne tiennent pas compte de plusieurs pêches artisanales ainsi que celles pratiquées illégalement.

Selon les estimations, environ 80 pour cent des espèces sont pleinement exploitées ou surexploitées.

Retour

PARTAGER