Informations régionales

Des allégations qui éclaboussent toute la classe politique, selon Guy Gallant

Des allégations qui éclaboussent toute la classe politique, selon Guy Gallant

18 mai 2017

Le président de la Table des préfets de la Gaspésie affirme que les allégations de conflit d’intérêt qui touchent Gaétan Lelièvre éclaboussent tous les élus.

Pour Guy Gallant, ce genre d’histoire est toujours malheureux pour tous partis ou paliers de politique confondus.

Loin d’excuser les gestes posés par le député de Gaspé alors qu’il était directeur de la ville de Gaspé, il affirme que les mœurs ont évolué. Avant la Commission Charbonneau, la sollicitation et les offres de cadeaux de la part de firme d’ingénierie ou de promoteurs étaient presque monnaie courante, relate Guy Gallant, maire de Saint-Alexis-de-Matapédia. Il affirme que les élus doivent aujourd’hui suivre des formations relatives à l’éthique et que la commission Charbonneau a changé bien des pratiques.

Cependant, même s’il se refuse à juger sur la place publique les gestes de Gaétan Lelièvre, il explique que son cas est un peu particulier. Selon les révélations du journal de Québec, Gaétan Lelièvre n’aurait pas simplement accepté des cadeaux. Il les a plutôt sollicités :



Même s’il était déjà en politique avant 2010, quand les liens entre les élus et des firmes d’ingénierie étaient moins surveillés qu’aujourd’hui, celui qui a annoncé son intention de se lancer en politique provinciale sous la bannière libérale affirme être irréprochable là-dessus :



C’était le président de la Table des préfets et maire de Saint-Alexis Guy Gallant. Retour

PARTAGER