Informations régionales

De la pression sur le CISSS

Le détour occasionne de nombreux problèmes

De la pression sur le CISSS

29 mai 2017

Les paramédics de la Gaspésie augmentent la pression sur le CISSS suite à la fermeture du pont enjambant la Cascapédia. 

Depuis la fermeture du pont un détour de 11 kilomètres est obligatoire via Cascapédia-Saint-Jules. Les paramédics se plaignent de cette situation et affirme qu’elle occasionne des délais déraisonnables pour le transport ambulancier du secteur est vers l’hôpital. Ils réclament l’ajout d’un horaire de faction à New Richmond, la transformation de l’horaire de faction en horaire à l’heure à Caplan et l’ajout d’un troisième véhicule aux pointes importantes de la journée. Suite à ces revendications, le Centre intégré de santé et de services sociaux a rétorqué que l’organisation des ressources en place permet de répondre aux différentes situations d’urgence de façon sécuritaire et dans les délais prescrits.

Suite à ce refus les paramédics ont décidé d’augmenter la pression et une lettre expliquant leur point de vue a été envoyée à toutes les municipalités de New Richmond à Saint-Siméon de même qu’au député libéral responsable de la région Sébastien Proulx et au député Sylvain Roy afin de réclamer du CISSS des ajouts d’effectifs dans les services pré-hospitaliers. Voici le président de la fraternité des paramédics, Keven Desbois :


Questionné sur cette problématique lors de son passage dans la Baie-des-Chaleurs la semaine dernière Sébastien Proulx a affirmé qu’il ne détenait pas d’information justifiant l’ajout d’effectifs. Pour Keven Desbois, le ministre n’est pas bien informé :


Keven Desbois ajoute que l’ajout d’effectifs sera de plus en plus nécessaire avec l’arrivée de la saison touristique qui viendra empirer la situation. Retour

PARTAGER