Informations régionales

De l'hémodialyse à Maria

De gauche à droite: La présidente-directrice générale du CISSS de la Gaspésie, Chantal Duguay, le ministre Gaétan Barrette et le président du conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie, Richard Loisel. Photo: Sonia Landry

De l'hémodialyse à Maria

23 mars 2017

Le ministre Gaétan Barrette annonce 3 unités d’hémodialyse pour la Gaspésie soit à Gaspé, Maria et Sainte-Anne-des-Monts.

 Le sujet avait fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois. Au moins 3 citoyens de Gaspé réclamaient que ces soins soient donnés à proximité de leur résidence, pour éviter qu’ils aient à se déplacer 3 fois par semaine à l’hôpital de Chandler. Pourtant selon la recommandation 11 des Orientations ministérielles pour les patients souffrant d’insuffisance rénale prévoit un temps de déplacement maximal de trois heures aller-retour entre le domicile et le lieu de traitement. Avant l’annonce du ministre Barrette les patients de la Haute-Gaspésie, de l’Estran, du secteur nord du Grand-Gaspé et d’une partie de la Baie-des-Chaleurs étaient hors-normes et certains devaient parcourir le double de la distance recommandée.

Le projet annoncé par le ministre ce matin représente des investissements de 1,3 million de dollars pour les travaux d’aménagement et l’acquisition des équipements. De plus, un financement récurent annuel de 1,4 million sera également accordé pour deux chaises de traitement à l'Hôpital de Gaspé, deux chaises à l'Hôpital de Maria et deux autres à l'Hôpital de Sainte-Anne-des-Monts. Ces services seront couverts par les néphrologues du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Un volet de suppléance rénale à domicile est également prévu, pour lequel l'établissement s'arrimera avec le CHU de Québec−Université Laval.

Cet après-midi, Gaétan Barrette annoncera aussi des investissements pour l’hôpital de Gaspé et il procédera à l’inauguration des espaces rénovés du Centre d’hébergement Monseigneur-Ross. Retour

PARTAGER