Informations régionales

D'autres critiques pour le FARR

Le C.A de la FQM vendredi dernier

D'autres critiques pour le FARR

28 août 2017

La Fédération Québécoise des municipalités dénonce les nouveaux critères généraux de gestion du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

Selon la FQM, de nombreuses règles limitent l’utilisation du FARR, comme le plafond de 50 pour cent du financement d’un projet, par le biais du fonds, dans le cas d’une entente sectorielle, par exemple en culture ou en tourisme.

De plus, le gouvernement exige que toutes les sommes municipales soient considérées comme de l’argent public dans le montage financier d’un projet dont le bénéficiaire serait un organisme à but non lucratif, ou privé.
Selon le maire des Îles et administrateurs de la FQM, Jonathan Lapierre, ces deux règles imposées récemment par le gouvernement, amènent une augmentation de la part du milieu dans le financement des projets de développement territoriaux:


Aussi, Jonathan Lapierre déplore que le gouvernement interdise la possibilité, pour une municipalité, d’ajouter les montants résiduels d’une enveloppe annuelle du FARR à celle de l’exercice financier subséquent :

Le gouvernement a récemment annoncé que le budget du Fonds d’appui au rayonnement des régions était de 1,6 million pour la présente année en Gaspésie.
Retour

PARTAGER