Informations régionales

Concombres et poivrons comme plan B pour les Serres Jardin-Nature

Les Serres Jardin-Nature à New Richmond vivent avec un champignon depuis 6 ans

Concombres et poivrons comme plan B pour les Serres Jardin-Nature

5 juillet 2017

   Plusieurs solutions ont été mises en place afin de contrôler le champignon persistant dans les Serres Jardin-Nature.

   Depuis le printemps dernier, le Verticillium est réapparu et empêche la sève de monter dans les plants ce qui pour effet de les assécher. Avec les conseils d’experts, l’équipe des Serres Jardin-Nature a réussi à ralentir la maladie, souligne le président-directeur général de l’entreprise, Christian Côté :

 

   Également, il y a des variétés de tomates qui résistent, pour l’instant, bien au champignon qui se propage dans la terre et qui ralentit considérablement le rendement de la compagnie. Toutefois, il est encore trop tôt pour crier victoire. Les plants de tomates doivent passer à travers l’été puisque la chaleur et la canicule peuvent accélérer la propagation du champignon. Si ces variétés persistent bien aux hausses de température, Christian Côté, qu’il s’agirait d’une belle réussite pour la production de tomates bio en Gaspésie.

   Le PDG exprime que l’ensemble de l’équipe optimise, par plusieurs façons, la rentabilité pour l’année en cours et ont toujours confiance d'être en mesure de produire jusqu’à tard à l’automne malgré la perte toujours flagrante de plants touchés par le Verticillium. À l’automne, l’équipe saura si ses tentatives ont porté fruit. Un plan B est quand même envisagé par l’entreprise, exprime Christian Côté :

 

   Les Serres Jardin-Nature doivent faire face à ce champignon depuis déjà six ans. Il faut toutefois souligner que cette maladie n’a aucun effet sur la qualité et le goût des tomates produites. 

Retour

PARTAGER