Informations régionales

Changement de cap pour le projet du quai de Carleton

Changement de cap pour le projet du quai de Carleton

19 septembre 2017

Ottawa a l’intention d’accepter la construction d’un brise-lames à ses frais et de demeurer propriétaire du quai.

Le gouvernement fédéral envisage aussi de conserver une portion du quai en palplanche, tout en léguant à la Ville la partie située au bout de l’infrastructure qui servira à aménager un parc urbain.

Le titulaire du dossier au conseil municipal, Steven Parent, dit n’avoir jamais été aussi confiant depuis 3 ans et demi de discussions, que le dossier se règle.

Et le scénario qui se dessine prend une orientation idéale, dit Steven Parent, bien qu’il soit grandement différent de la proposition initiale de la Ville qui acceptait de devenir propriétaire des lieux.

Un avantage considérable pour la Ville est de voir Ottawa financer les travaux mais aussi de voir le gouvernement conserver la propriété de l’infrastructure. De plus, Ottawa consentira à la construction d’un brise-lames, ce qui était une condition sine qua non fixée par la Ville.


Cette volonté du gouvernement de réparer son infrastructure et de rester propriétaire est bien reçue :

 

En effet, les autorités n’ont pas encore déterminé si Transport Canada demeurerait propriétaire d’une partie du quai et quelle proportion restera dans le

giron de Pêche et Océans Canada. La conservation d’une section du quai sans enrochement est aussi envisagée, un changement de cap puisque la Ville recevait comme information des fonctionnaires que cette possibilité ne cadrait pas dans le programme. Est-ce que cette section de palplanche pourra recevoir des navires? Steven Parent l’ignore à ce moment-ci :

 

 


Selon le conseiller municipal, c’est le travail soutenu du député fédéral Rémi Massé qui a permis au dossier d’évoluer de cette façon. Retour

PARTAGER