Informations régionales

Cerf de Virginie: les règles pourraient différer du côté nord et sud

11 avril 2016

La gestion du cheptel de chevreuils en Gaspésie a retenu l’attention des membres lors du congrès des chasseurs et pêcheurs.

La Fédération des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie tenait, samedi, son 21 ième congrès annuel. Plus d’une centaine de membres y ont participé.

Entre autres sujets de discussion, la disparité du chevreuil dans la zone 01 a poussé la fédération à s’interroger sur la meilleure façon de gérer le cheptel.

Plus de 85% du chevreuil de trouve dans la Baie-des-Chaleurs, alors qu’il se compte en très petit nombre du côté nord et pratiquement inexistant au centre de la péninsule.

La fédération a informé ses membres qu’elle avait l’intention de demander au ministère de séparer la zone pour les tirages au sort pour la femelle.

La chasse demeurerait permise du côté nord mais ne serait pas éligible au tirage au sort. Par contre, dans la Baie-des-Chaleurs, un certain nombre de cerfs sans bois pourrait être abattus. Les membres se sont montrés généralement ouvert, samedi, à cette idée et la délimitation de la zone pourrait s’étendre de Pointe-à-la-Croix jusqu’à la rivière Port-Daniel qui ferait une frontière géographique naturelle, selon les interventions de plusieurs chasseurs. Le président de la section locale de la fédération, Alain Poitras, explique que le futur plan de gestion sera mis en place en 2018. C’est donc le moment pour les chasseurs de faire leur proposition : XTR03 Le porte-parole de la Fédération provinciale pour le plan de gestion du Cerf de Virginie, Michel Dufort, croit que diviser la zone pourrait être une bonne idée. Il note, d’ailleurs, que les zones de chasse sont généralement très grandes au Québec : XTR04 La fédération organise sa consultation publique qui pourrait être mise en ligne à l’automne 2016.

Retour

PARTAGER