Informations régionales

Carleton-sur-Mer annule un achat, loue puis repart en appel d'offres

Pour combler ses besoins pour l’hiver, la Ville a procédé à la location d’un chargeur John Deere, de gré à gré auprès de Nortrax, au coût de 12 mille dollars par mois, de décembre à mars.

Carleton-sur-Mer annule un achat, loue puis repart en appel d'offres

8 février 2018

Carleton-sur-Mer se défend de favoriser John Deere en dirigeant un appel d’offres pour l’achat d’un chargeur-souffleur.

Cet automne, Nortrax de Dégelis s’est avéré être le plus chérant des propositions qui sont arrivées sur la table de la Ville avec une soumission à 413 000$ pour un chargeur de marque John Deere, incluant un souffleur à neige.

Dans son appel d’offres public, la Ville de Carleton-sur-Mer demandait des offres pour l’achat d’un équipement neuf.


En plus du concessionnaire John Deere, la Ville a reçu 3 offres : Équipement SMS, sous la bannière Komatsu, s’est avéré être le plus bas soumissionnaire à 369 000 dollars. Hewitt équipement est arrivé au second rang avec son Caterpillar à 383 mille dollars, puis Paul Equipement et Fils, fournisseur Doosan, avec une offre à 385 mille dollars.

Entre le plus haut et le plus bas soumissionnaire, un écart de 44 mille dollars. Les 4 offres incluaient le même souffleur de marque Larue, neuf aussi.


Toutes les offres étaient conformes, selon le maire Mathieu Lapointe, et elles se fixaient toutes sous la barre des 435 000$ budgétés par la Ville. Ceci n’a pas empêché la Ville d’annuler l’appel d’offres de l’automne dernier.

Le maire Lapointe soutient que le temps pressait trop, avant les neiges, pour réussir à faire passer son règlement d’emprunt :


Pour combler ses besoins pour l’hiver, la Ville a procédé à la location d’un chargeur John Deere, de gré à gré auprès de Nortrax, au coût de 12 mille dollars par mois, de décembre à mars.

Rien dans le prochain devis n’empêchera Nortrax de proposer cette même machine pour laquelle le concessionnaire aura reçu 48 000$ de la Ville déjà. Devant cette entente directe, Mathieu Lapointe nie que le soumissionnaire de John Deere se retrouve favorisé :


De l’avis du maire, les fournisseurs sont traités sur un pied d’égalité :


L’appel d’offres de l’automne pour de l’équipement neuf étant annulé, la Ville prépare un nouveau devis pour relancer le processus d’achat, mais cette fois, pour de l’équipement usager.

L’achat d’un nouveau chargeur vise à remplacer le 624G John Deere comptant 11 mille 500 heures d’utilisation. Le souffleur, qui sera également remplacé, est de marque RPM Tech et compte 7 mille heures d’utilisation.

Un appel d’offres pour la vente de ses 2 équipements sera bientôt publié. Retour

PARTAGER