Informations régionales

Bois d'oeuvre et gestion de l'offre: les propos de Trump rassure Couillard

Bois d'oeuvre et gestion de l'offre: les propos de Trump rassure Couillard

16 février 2017

Philippe Couillard se dit rassuré par le ton employé par le président américain Donald Trump, lundi, à propos de la renégociation de l'ALENA.

Le premier ministre promet, par contre, de demeurer vigilant.

Questionné lundi, à Washington, en marge d'un entretien avec le premier ministre Justin Trudeau, le président américain, reconnu pour ses visées très protectionnistes, a laissé entendre que dans son esprit la renégociation du traité de libre-échange nord-américain (ALENA) devrait entraîner des ajustements mineurs, pour la portion des échanges effectués à la frontière canado-américaine.

Mercredi, lors d'un point de presse tenu à la suite d'un entretien avec le nouveau gouverneur du Vermont, Phil Scott, le premier ministre Couillard a estimé qu'il s'agissait là de propos rassurants.

Au sujet d'éventuels ajustements réclamés prochainement par les voisins du sud à l'ALENA, Philippe Couillard a rappelé que le Québec tenait mordicus à conserver le système de gestion de l'offre en agriculture et souhaiterait que le dossier du bois d'oeuvre soit intégré à l'accord. Il a dit s'attendre aussi à ce qu'un volet de la future entente porte sur l'économie numérique.

La gestion de l'offre, «qui pour nous est absolument capitale», a-t-il soutenu, protège le marché des producteurs québécois de lait, d'oeufs et de volaille. Retour

PARTAGER