Informations régionales

Baisse des coûts énergétiques dans les écoles

Photo: site Commission scolaire René-Lévesque

Baisse des coûts énergétiques dans les écoles

6 février 2018

La commission scolaire René-Lévesque observe une diminution des coûts de l’énergie malgré la hausse des tarifs d’Hydro-Québec et l’abolition du tarif biénergie il y a 10 ans.

Dans son rapport annuel, l’organisation qui compte 35 écoles sur son territoire constate que la modulation de ses systèmes de chauffage et de ventilation a récolté les résultats escomptés.

 

En 2006, Hydro-Québec abolissait le tarif biénergie. Soucieuse de pallier à l’impact financier de 1 000 000 de dollars qui pendait au-dessus de sa tête, la commission scolaire a graduellement retiré toutes ses fournaises électriques pour des systèmes à l’huile, pour revenir ensuite avec de nouveaux équipements électriques.

L’installation de systèmes modulants, couplés à l’implication du personnel technique et des enseignants a fait en sorte que l’énergie facturée était mieux consommée. De 0,62 gigajoules au mètre carré, la commission scolaire a réduit sa consommation à 0,48 gg au m2, une diminution de plus du double de la cible demandée par Québec.

Entre l’année scolaire prenant fin en 2005 et 2007, la consommation d’électricité a presque constamment diminué, malgré le climat qui oscille et la baisse de consommation de mazout. Directeur des ressources matérielles jusqu’en novembre dernier, Gilles Cavanagh :


De plus, la commission scolaire ne voulait pas compromettre le confort et la qualité de l’air dans les écoles :


La comparaison avec d’autres options qui étaient sur la table pour palier à la hausse des coûts est avantageuse aussi :


La commission scolaire René-Lévesque est en analyse pour modifier le système à l’école des Audomarois et Bon-Pasteur de Grande-Rivière, les deux derniers dossiers encore sur la planche de travail. L’organisation veut le faire sans frais, attendant un programme du gouvernement du Québec. Retour

PARTAGER