Informations régionales

À glacer le sang

À glacer le sang

8 novembre 2016

L’odeur que dégageaient les enfants tués par un serpent à Campbelton aurait contribué à attirer le prédateur.

Au procès de Jean-Claude Savoie, qui a lieu présentement à Campbelton, un expert en reptiles a expliqué que les pythons de Seba ont un odorat très aiguisé et peuvent devenir plus agressifs s'ils détectent la présence d'une proie potentielle.

Le fait que les enfants ont visité une ferme d'animaux peu avant d'avoir été tués a pu contribuer à attirer le serpent vers eux, a fait valoir l’expert Bob Johnson. Le python de Seba devient particulièrement agressif quand il détecte la présence de traces de nourriture et une attaque ne serait vraisemblablement pas survenue si l'odeur corporelle des garçons n'avait pas été imprégnée de celles d'animaux, a soutenu celui qui a été le grand responsable des reptiles au Jardin zoologique de Toronto pendant 36 ans.

Jean-Claude Savoie est accusé de négligence criminelle ayant causé la mort de Connor Barthe, âgé de six ans, et de son petit frère Noah, âgé de quatre ans.

Les enfants sont morts lorsqu'un python de Seba est tombé du plafond sur leur lit, le 5 août 2013, à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. L'accusé est propriétaire de l'animalerie située en dessous de son appartement. Les frères Barthe passaient la nuit chez leur ami, fils de Jean-Claude Savoie.

Retour

PARTAGER