Informations régionales

À bout de patience

À bout de patience

13 juin 2017


Les responsables de dossier de la réfection du quai de Carleton sont à bout de patience à l’égard du gouvernement fédéral.

La Ville travaille depuis 2011 à un projet de 23 millions de dollars pour un projet de transfert et de réaménagement du quai. L’une des pièces maîtresse du projet est l’installation d’un brise-lames, une idée qui vise le développement des pêches commerciales et des activités récréotouristiques.

En mars, Transport Canada et Pêches et Océans Canada ont offert d’aménager le quai en excluant la demande de la Ville de financer l’ajout d’un brise-lame qui viserait à limiter l’exposition des bateaux aux vagues. Aussi, la division de propriété qu’Ottawa a proposée alourdissait la charge municipale de la Ville. Le projet initial prévoyait que 15% du quai serait de propriété municipale alors que l’offre du fédéral prévoit plutôt 40%. La Ville a jugé cette offre irrecevable. Alain Bernier qui est responsable du développement économique et touristique à Carleton-sur-Mer qualifie l’offre du mois de mars d’insultante :



De plus, avec la nouvelle proportion de propriétés proposées par Ottawa, la Ville deviendrait responsable d’une partie des activités de pêche commerciale, ce qui est un non-sens aux yeux d’Alain Bernier :



Devant cette proposition, Alain Bernier se demande même si Ottawa a un agenda caché et qu’il cherche simplement à décourager les responsables du dossier. Selon Alain Bernier, une nouvelle offre pourrait être déposée d’ici quelques semaines. Une manifestation est toujours organisée pour le 17 juin. Retour

PARTAGER